Fin de l’aventure apicole 2010

L’activité sur la planche d’envol est au point mort.

Peu d’abeilles sortent. Pas de pollen. La miellé est pourtant toujours en cours.

Funeste présage.

La surveillance se poursuit les jours suivants.

Un fort bourdonnement se fait entendre à plusieurs mètres de la ruche. Cette fois, ce sont des dizaines de mâles qui en sortent. Ils ont un vol lourd. Pataud. Leur nombre élevé et l’absence, ou presque, d’ouvrières finissent de me convaincre.

Une visite de la colonie s’impose.

L’ouverture de la ruche est un peu difficile. Les interstices ont été propolisés. Voilà qui me donne un peu d’espoir.

Cela sera de courte durée et balayé dès le premier cadre soulevé. La plupart du couvain a éclos. Des dizaines de mâles grouillent sur les cadres. Cette ruche est bourdonneuse!

Elle n’a aucune possibilité de se rétablir. A courte échéance, c’est la disparition de la colonie.

La déception est immense. Pourtant c’est un accident normal dans un rucher. Oui, mais avec une seule colonie, la perte est totale!

A regret, l’aventure apicole 2010 se termine… pour mieux repartir en 2011?