Fil d’Ariane glacial

Il y a encore moins d’une semaine, je barbotais dans les eaux chaudes et claires de la Réunion.

Le retour, en plein mois de janvier, se fait sous la neige. La différence de température est vertigineuse.

Malgré ce froid omniprésent, je n’arrive pas à me remettre dans la saison. Je crois que je suis encore « là-bas ».

Pour m’aider à quitter le lagon, il me faut quelque chose de froid, très froid !

Une plongée sous glace serait idéale! Je ne traine pas et réserve illico.

Plus tard ce serait trop tard : qui voudrait avoir encore plus froid alors qu’il fait déjà si froid?

En hiver, il n’est pas exceptionnel de profiter du soleil à la montagne…sauf aujourd’hui.

Le temps est couvert, neigeux, et une épaisse couche de neige recouvre la glace.

C’est apocalyptique pour une plongée.

Tant pis pour les effets de lumière au travers de la glace.

Jean-Marc et Christof d’Aquaventure* préparent la plongée. Il faut réouvrir les trois trouées dans la glace.

La tronçonneuse sera inutile cette fois.

Figurez-vous que je ne suis pas le seul frappé. Un couple vient pour un baptême. D’habitude la découverte de la plongée se fait plutôt dans des eaux chaudes et claires. Pas pour eux. Après tout, les goûts et les couleurs…

La mise à l’eau se fait comme à l’accoutumé. C’est quand même un peu piquant sur le visage.

Pour des raisons de sécurité, chaque plongeur est attaché à un fil d’Ariane.

Les bulles d’airs se promènent sur ce plafond glacial; créant des motifs furtifs.

La présence du soleil alliée à l’absence de neige aurait sûrement apporté une dimension supplémentaire à ce spectacle.

Mes mains rivées à l’appareil photo, commencent vraiment à souffrir. Le sang ne doit plus circuler convenablement.

Il est temps de mettre fin à l’expérience. Le temps s’est découvert, quelques rayons percent; l’air est toujours aussi glacial.

Je file au vestiaire de l’hôtel. Je suis tétanisé par le froid. Mes mains sont froides très froides, trop froides! Je n’ai jamais connu une sensation équivalente auparavant.

Je me sèche, me change. Je fais aller mes membres, mes doigts, pour les réchauffer. Attention, ne surtout pas mettre les mains dans de l’eau chaude, les dégâts sur les petits vaisseaux sanguins seraient importants!

Rapidement, de bonnes sensations de touché reviennent. Tant mieux. J’avais vraiment l’impression que ce serait beaucoup plus long!

Il est temps de remercier tout le monde, et de partir la tête pleine de souvenirs. Cette fois, bien ancré dans l’hiver Haut-Savoyard!

* : http://www.aquaventure.fr, pour le Léman, la glace, les formations de plongeurs tous niveaux, le baptême… C’est eux qu’il faut aller voir!