Mon D2X meurt, vive le D2X


Mon fidèle Nikon D2X est usé, fatigué.

Il est avec moi depuis avril 2007. Une sacré folie à l’époque!
Ce boitier était alors le vaisseau amiral de chez Nikon et le tarif était en rapport.
J’avais trouvé un boitier d’occasion chez PhotoGrancy à Lausanne, de l’autre côté du lac.

Heureusement je l’avais payé un peu moins de la moitié d’un neuf; mais quand même!

Nous avions alors appris à nous connaitre. Cela n’avait pas toujours été facile, et parfois j’avais eu envie de m’en séparer.
Les années ont passées et on révélés un fidèle compagnon, capable, fiable et endurant.

Puis un jour, horreur, la griffe de flash ballote. C’est dramatique, je fais une consommation immodérée de flashs!

Comment réparer cela? Les forums me renseignent un peu.
Je pourrais le confier au support Nikon, efficace au demeurant mais couteux.
Le faire moi-même (certains me signalent d’excellentes ressources pour faire cela).
Ou encore laisser en l’état, la prise flash fonctionne encore…

J’ai choisi la dernière solution, jusqu’au moment ou décidément ce n’était plus tenable!
Le cadrage verticale m’était devenu interdit, le poids du flash rendant cette fois la griffe inopérante.

Cette fois plus le choix, je me lance!
Deux ressources capitales :
– Ce premier lien, richement illustré, explique comment démonter son cousin le Nikon D2H. Il m’a été précieux!
http://richard.hornbaker.org/2009/10/10/nikon-d2h-shutter/
– Les différentes vues éclatées sont dans un document nommé D2X VBA10501 (parts list).

En plus, il me faut :
Des bons tournevis Phillips minuscule. Une aiguille pour faire sauter le capuchon du correcteur dioptrique.
De la méthode et du sang froid.

Attention, je ne conseille à personne cette aventure, le risque de rendre le boitier inopérant est important!

Après quelques vis, le capot supérieur ce détache.
La partie inférieur d’un côté :

La partie supérieur de l’autre :

Les 4 vis à resserrer ce trouve sous la nappe (on les distingue par transparence).
Des points de soudures empêche sont démontage. Il faut se débrouiller pour donner un peu de souplesse pour passer le tournevis.
J’avais peur de trouver quelque chose de cassé, mais non c’est simplement dévissé (les 4 vis!). ouf!

Petit imprévu, la nappe qui relie la partie supérieur à la partie inférieur c’est débranchée :

4 vis plus tard, l’accès au connecteur est possible. re ouf!

Je sécurise avec le minimum de vis puis je fais quelques essais. Tout fonctionne.
Toutes les vis retrouvent alors leur place.

Il reste les deux grips à replacer. Pour l’instant tel quel. Surement qu’un double face fin serait approprié.

Et voici la méthode utilisée pour ne pas mélanger les vis (toutes différentes).

Le voilà reparti pour un tour, j’espère le plus long possible.
Je serais bien en peine de lui trouver un remplaçant aujourd’hui même si, objectivement bien des boitiers (aussi bien amateur que pro ) font « mieux » que lui.
Je ne sais pas , il a un truc qui me plait!

Je ne résiste pas à vous montrer quelques images faites ensemble :

Une réflexion sur « Mon D2X meurt, vive le D2X »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *